La Disparition du paysage

Catégories : Théâtre, Janv/Juin 2021

MARDI 6 AVRIL A 20H30

« Un paysage est le fond du tableau de la vie humaine ».
(Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre)

Un homme.
Immobile car immobilisé.
Dans une chambre avec vue.
Vue d’une ville, Ostende.
Vue d’un chantier en cours.
Erection d’un mur.
Un mur qui rogne peu à peu la vue, la lumière, la vie.
L’homme fut atteint par l’attentat.
Une bombe.
Mauvaise.
Au souffle pestilentiel et brûlant.
Qui pulvérise ou qui cloue.
L’homme n’a rien d’autre à faire qu’à se remémorer.
Ses pensées se déroulent en continu.
Ne nous cachant rien.
Quand l’extérieur avec son mur aura occulté tout. Bouché tout.
Restera la mort.
L’inéluctable.
Celle que l’homme vit depuis le début de l’histoire.
Denis Podalydès, dépositaire de ce texte, nous le livre.
Lumineux avant de sombrer dans le sombre, il nous envoûte comme ces mentalistes qui prennent possession de leur public.
Le comédien joue avec cette gravité qui fait que tout est attiré par la terre et doit s’y abîmer.
Ce spectacle est une chance.

Texte Jean-Philippe Toussaint I Mise en scène Aurélien Bory I Avec Denis Podalydès I Musique Joan Cambon I Lumières Arno Veyrat I Décors Pierre Dequivre I Production CICT, Théâtre des Bouffes du Nord I Coproduction Compagnie 111, Aurélien Bory I Théâtre de la Cité, centre dramatique national, Toulouse I TNB, Théâtre National de Bretagne I Théâtre National du Luxembourg I Théâtre Princesse Grace Monaco I Les Hivernales du Festival d’Anjou I La Coursive, Scène nationale, La Rochelle
Photographie Julien Benhamou

Théâtre conseillé dès 15 ans
TARIF B : 20€/12€


Newsletter

En vous inscrivant à notre newsletter, vous acceptez de recevoir toute l'actualité du Théâtre par email.

Vous avez la possibilité de vous désabonner à n'importe quel moment.

Entrée non valide

Entrée non valide

­