Yolande Moreau / Christian Olivier

01 Décembre 2017 20:30
Catégories : Musique, Théâtre

VENDREDI 1ER DECEMBRE A 20H30

« Oh je voudrais tant que tu te souviennes
Cette chanson était la tienne
C’était ta préférée
Je crois
Qu’elle est de Prévert et Kosma ».
(La chanson de Prévert, Serge Gainsbourg)

Yolande Moreau dit… Christian Olivier chante…

…Du Prévert.

Le chanteur des Têtes raides, à la voix et à la diction bien particulières trouve, ici, un répertoire inhabituel qui lui va à merveille. Les mélodies d’une efficacité redoutable s’accommodent de l’interprète pour l’habiller à ses mesures.

Yolande Moreau ne se présente plus. Elle marque le cinéma francophone d’une empreinte indélébile.

Chaque rôle qu’elle a tenu ne pouvait l’être que par elle.

Emouvante jusqu’aux larmes ou d’une drôlerie irrésistible, elle a ce décalage avec le réel, cette distanciation qui conviennent aux poèmes de Prévert.

La fausse simplicité, la feinte naïveté des textes écrits par l’homme à la cigarette (ce n’est pas un hasard si l’affiche du spectacle représente des volutes de fumée) rendent accessible à tous sa fantastique poésie.

On ne se lasse pas de Prévert et nous possédons tous dans un coin de la mémoire des feuilles mortes, une baleine, un cancre, tout un inventaire (dans le sens d’inventé) qui nous relie à une culture commune.
Il y a des Paroles en airs, qu’on aurait tort de laisser filer.

Comme les collages surréalistes que fabriquait le poète, la comédienne, le chanteur, l’orchestre et les mots forment un tableau qui nous en met plein les oreilles.


Autre date : 
Samedi 2 décembre à 20h30

Tarif Bonbon


Avec
Yolande Moreau
Christian Olivier
Accompagnés par
3 musiciens
(distribution en cours)

Production
Astérios

­