ADN Baroque

Catégories : Musique, Danse

I Théophile Alexandre I Guillaume Vincent I Jean-Claude Gallotta I

MARDI 14 JANVIER A 20h30

« Vous chantiez ? J’en suis fort aise. Eh bien ! Dansez maintenant ». (La cigale et la fourmi, Jean de La Fontaine)

Voulez-vous vivre une incroyable aventure au pays de la musique ? Voulez-vous entendre du jamais vu ? Voir du jamais entendu ? Vous êtes au bon endroit. La musique baroque, celle de Purcell, de Rameau ou de Monteverdi, est codée, codifiée, elle ne se saisit qu’avec des clefs ou des mots de passe. Les artistes du baroque ont des techniques vocales apprises et maîtrisées. On pourrait affirmer qu’il n’y a rien de naturel dans le chant baroque. Un peu comme un jardin à la française contraint la nature, la plie à ses propres règles, pour le seul plaisir de celui qui regarde. Les deux artistes de ce spectacle nous prouvent que le baroque est dans leur héritage génétique, inné et cependant le fruit d’un travail acharné. Leur but est de nous initier à cette forme de beauté qu’ils prônent. Un contre-ténor, Théophile Alexandre et Guillaume Vincent, pianiste ne se contentent pas de donner un concert classique, donc statique. Le chanteur se double d’un incroyable danseur qui donne corps à sa musique. Jean-Claude Gallotta, dont le travail chorégraphique nous a maintes fois enchanté, assure la mise en mouvement de ce concert. Il fait en sorte que le danseur serve le chant et que le chanteur occupe harmonieusement l’espace. C’est d’une difficulté folle et la réussite n’en est que plus éclatante. Après cela, nous saurons ce que doit la musique au baroque et nous ne 46 l’entendrons plus de la même oreille.

 

Programme Bach, Haendel, Rameau, Purcell, Vivaldi…
Chorégraphie
Jean-Claude Gallotta I Mise en scène Emmanuel Greze-Masurel I Chant et danse Théophile Alexandre I Piano Guillaume Vincent I Scénographie Pierre-André Weitz I Adaptation musicale Guillaume Vincent, Théophile Alexandre, Jean-Yves Malmasson I Musicologie Barbara Nestola I Lumières Fabrice Guilbert
Production Compagnie Lyrique et Chorégraphique Up to the Moon I Coproduction Le Volcan, Scène nationale, Le Havre

Photographie
 Julien Benhamou


Tarif Edwige

 




­