Patrick Timsit

MARDI 18 JANVIER A 20h30 

 « On se dit au revoir quand on espère bien qu’on ne se reverra jamais, et on se revoit volontiers quand on s’est dit adieu ».
(Toâ, Sacha Guitry)

35 ans qu’il arpente les planches. De ses sketches provocateurs, parfois cyniques, souvent cruels et toujours désopilants jusqu’à l’émouvant Livre de ma mère d’Albert Cohen qu’il s’était approprié avec tant de sensibilité, Patrick Timsit a pu nous offrir l’éventail grand ouvert de ses talents.
Voilà qu’aujourd’hui il pense avoir bouclé la boucle du métier.
Il nous fait le coup des adieux.
Il a d’abord pensé qu’un pot-pourri de ses spectacles passés suffirait ;
Néanmoins, puisque l’inspiration était encore là, il se mit à écrire deux, trois choses pour agrémenter son ultime prestation.
Deux ou trois choses ? Plutôt dix ou vingt ! Finalement il se surprit à composer une toute nouvelle œuvre avec la complicité de Jean-François Halin.
Le rire est au rendez-vous.
L’humoriste ne fait pas ses 35 ans de scène.
Il a toujours cette acuité qui lui fait remarquer le petit détail de la vie qui provoque l’hilarité.
Le monde vu par Timsit ne tourne pas toujours rond, et c’est tant mieux.
De son propre aveu, il souhaite presque qu’à la fin de cet opus, le spectateur ne croit pas un instant qu’il s’agit du dernier.
On espère tellement que ce n'est pas vrai.

Texte Jean-François Halin, Patrick Timsit I Mise en scène Etienne de Balasy I Avec Patrick Timsit I Lumières Xavier Maingon I Production Olympia Production, Tentative d’Evasion

Humour 
Tarif Bonbon : de 20€ à 35€

Newsletter

En vous inscrivant à notre newsletter, vous acceptez de recevoir toute l'actualité du Théâtre par email.

Vous avez la possibilité de vous désabonner à n'importe quel moment.

Entrée non valide

Entrée non valide

­